“Félicitations au Team Hunt / Delaunay pour cette excellente 7ème place! “,

Stephane Robineau, Condor Nantes et
Alexander Bolschakov, Condor Moskau

Pleins gaz dans le désert – comment un 4×4 français accroche in-extremis le départ du Rallye FIA Kazakhstan 2018…

Le Rallye FIA Kazakhstan 2018 s’est déroulé en 6 étapes sur près de 2 500 kilomètres, particulièrement éprouvants, tant pour les équipages que pour la mécanique; les 12 000 kilomètres aller-retour entre la France et le Kazakhstan, bien que plus carrossables, ont également été rudes pour les équipes d’assistance finalement arrivées dans les temps avec la Peugeot 3008 DKR.

Le pilote de rallye, Harry Hunt (GB) et son copilote, Sébastien Delaunay (FR) ont débuté la compétition à la fin du mois de mai à Aktau. Condor a pu assurer la mise en place complexe de tous les documents d’accompagnement administratifs et douaniers permettant les transits aller et retour de la voiture mais aussi des accessoires, pièces de rechange et outils chargés dans le véhicule d’assistance Scania.

La difficulté réside parfois dans un simple détail: par voie terrestre, l’itinéraire géographiquement logique pour rallier le Kazakhstan depuis l’UE passe par la Russie ; bien que la procédure douanière du Carnet ATA soit applicable au Kazakhstan depuis 2017, les autorités russes ne reconnaissent pas encore cette procédure simplifiée dans le cadre d’un transit routier via la Russie à destination d’un pays tiers ; c’est le cas uniquement dans le cadre d’une importation temporaire sur le territoire russe.
 
Par conséquent, il a fallu suspendre le document d’accompagnement Carnet ATA pour la section russe et une procédure douanière de transit interne a dû être mise en place depuis la frontière avec la Lettonie jusqu’à la frontière du Kazakhstan. Cela peut sembler basique et aisé mais dans la pratique, cela s’avère beaucoup plus complexe : dépôts de cautions bancaires, garanties officielles fournies aux autorités, contrôles supplémentaires des douanes russes et vérifications multiples des scellés douanes sur le trajet ; enfin, le carnet ATA a dû être rétabli pour l’entrée et le visa à l’import au Kazakhstan (Atyrau) – une tâche d’autant plus ardue que même les autorités kazakhes ne sont pas encore familières avec cette “nouvelle“ procédure ATA.

Le transport en lui-même s’est révélé relativement facile mais aventureux avec quelques anecdotes sur le parcours: traversée par barge de la Volga, guide bénévole accompagnant le chauffeur jusqu’aux douanes, contrôles musclés de la Police de la Route au Kazakhstan, longues attentes en douane… Avec un trajet Aller d’environ 6 000 kilomètres, depuis la France et l’Allemagne, le ferry jusqu’en Lituanie, la Lettonie, la Russie pour finir à Aktau au Kazakhstan puis un trajet Retour équivalent après la compétition, le “voyage“ de J.C. aura duré près de 5 semaines pour 7 jours de courses.

Le rallye a été spectaculaire, pilotes et organisateurs semblent ravis de cette édition 2018 ; les images et vidéos sont impressionnantes et méritent le détour !

 

Nantes, 9.10.2018