»Seulement trois pour cent des entrepreneurs interrogés considèrent comme fiable la conjoncture des affaires en Russie – Grâce à notre savoir-faire et à nos équipes locales, nous offrons stabilité et sécurité à votre entreprise.«

Andreas Gfrerer, Condor Salzburg, Austria

Le rouble repart de plus belle !

Les importations russes de produits de l’UE augmentent à nouveau grâce à un rouble plus fort et ce, malgré le maintien des sanctions.

Le niveau du rouble s’est rétabli, en particulier grâce à la stabilisation générale des prix des matières premières, notamment du pétrole et du gaz. L’augmentation du pouvoir d’achat et de la demande en Russie bénéficie dans une grande mesure aux exportateurs européens, l’UE restant le partenaire commercial n°1 de la Russie malgré les sanctions en cours. Les importations russes sont constituées principalement de machines et équipements technologiques, de véhicules automobiles et pièces détachées, de produits chimiques, pharmaceutiques et autres produits similaires.

Sur le premier trimestre 2017, les exportations françaises vers la Russie représentaient déjà un volume de 1288 millions d’euros, soit 15.8% de plus que la même période de l’année dernière (1112 millions d’euros)!

En Autriche, à la fin du mois de février,  l’augmentation était de 41%, passant de 243 à 343 millions d’euros !

L’engagement sur ce marché reste évidemment une entreprise audacieuse réservée aux plus téméraires – selon une étude, seulement trois pour cent des entrepreneurs interrogés considèrent comme fiable la conjoncture des affaires en Russie.

Salzburg, 12.5.2017