»Le gouvernement russe veut subventionner son agriculture à coup de milliards.«

Alexander Bolschakov, Condor Moscow, Russie

Relocalisation de l’agriculture russe, une opportunité pour les fournisseurs européens

En raison des sanctions successives de l’Union Européenne, le prix des produits agro-alimentaires a considérablement augmenté en Russie depuis le début de l’année 2015. Dans un contexte de substitution aux importations, via l’accroissement de la production domestique, la Russie a réagi en mettant en place des mesures de modernisation de son agriculture, actuellement en grande difficulté. Alexander Bolschakov, Responsable de l’Agence de Condor à Moscow, considère que « Les équipements et matériels agricoles, tout comme les méthodes de productions, sont aujourd’hui complètement dépassés. » Selon lui, « Les investissements nécessaires pour une mise à niveau de l’agriculture russe représentent un effort financier énorme ; la situation actuelle impose au Gouvernement Russe la mise en place de moyens permettant la modernisation du secteur et ce, en priorité absolue.» Dans ce contexte, les projets de subvention de l’Etat Russe représentent une opportunité intéressante pour les fournisseurs européens intervenant dans les secteurs de l’élevage et de la production agricole en général. Les équipements et matériels modernes, fabriqués en Europe, sont actuellement très sollicités en Russie. Cette situation a été récemment illustrée, lors de la Foire-Expo AGROFARM à Moscou, sur laquelle plus de 360 exposants de 27 pays différents étaient représentés. Une tendance similaire est constatée chez les fournisseurs de semences, produits de fourrage, engrais et autres produits annexes du secteur agricole ; une augmentation des quotas d’importation est d’ailleurs espérée sur ces articles.